Skip to content Skip to footer

Historique

La petite et la grande histoire de l’OQPAC

Depuis maintenant 35 ans, l’OQPAC œuvre auprès des personnes atteintes de cancer et leurs proches. Et si nous reculions un peu dans le temps, question de mieux prendre conscience de tout ce chemin parcouru…

1983-1988

Le démarrage

L’aventure commence en 1981 alors que, appuyées par des intervenants de l’Hôtel-Dieu de Québec, quelques personnes aux prises avec le cancer se regroupent pour partager leur vécu et identifier leurs besoins.Ainsi, en 1983, le projet de fonder un organisme tel que l’OQPAC prend forme autour de Dr Henri-Louis Bouchard, Micheline Côté, patiente du Dr Bouchard, Marcel Joyal, travailleur social, et Guy Ferland.Cette même année, un document audiovisuel est réalisé pour sensibiliser le public à ce que vivent les personnes atteintes de cancer : L’Histoire de Jacinthe. Un service d’entraide entre pairs est également mis sur pied.Les objectifs du groupe se précisent alors que les besoins exprimés tournent autour de 3 grands axes : l’accueil, le soutien et la sensibilisation.L’organisme tant souhaité obtient sa charte du gouvernement et sa fondation devient officielle le 4 octobre 1984. L’OQPAC est créée ! 

1989-1992

L’implantation

Les années qui suivent voient l’OQPAC grandir petit à petit grâce aux bénévoles qui font un travail formidable pour soutenir les personnes référées par les hôpitaux et les accompagner, eux et leurs proches, dans la traversée de la maladie.

1993-1996

10e anniversaire

C’est avec confiance qu’on soulignera le 10e anniversaire par une conférence du psychologue Jean Montbourquette et que l’on réalisera un nouvel outil de sensibilisation, une vidéo intitulée Et la vie continue… Cette expression est et restera pour la suite la maxime de l’Organisation. 

Tout est fait pour assurer la continuité des services et offrir de nouvelles activités. On multiplie les efforts pour faire connaître l’Organisation. L’OQPAC jouit d’une meilleure visibilité et accroît son rayonnement. 

 

1999-2000

L’expansion

En 1999-2000, l’Agence de la Santé de la région 12 (Rive-Sud) fait appel à ses services dans le cadre du programme de dépistage du cancer du sein puis c’est au tour du CHUQ d’avoir recours à l’OQPAC pour accompagner les patients dans des centres de traitements américains lors des mesures d’urgence prises par le gouvernement du Québec pour répondre aux besoins des patients en attente de radiothérapie. Avec ce nouveau service, le nombre de membres de l’Organisation est en croissance, les besoins se diversifient. En plus de s’impliquer sur la Rive-Sud, l’OQPAC ouvre un nouveau point de service à Sillery.

 

2001-2003

L’ajustement

Après ces quelques années de fonctionnement en superstructure, le système de santé ayant repris en charge les patients, l’OQPAC se concentre sur sa mission première qui est d’accueillir, de soutenir et d’accompagner les personnes atteintes de cancer et leurs proches quel que soit le stade de la maladie.

 

2004

Le tournant

Nous sommes maintenant en 2004 et l’Organisation compte 20 ans d’existence. L’anniversaire sera marqué par l’acquisition d’un bateau-dragon et la formation d’une équipe de femmes ayant eu un cancer du sein : Vise-à-vie. C’est aussi en 2004 que l’OQPAC reçoit une mention Mérite du Programme québécois de lutte contre le cancer pour sa contribution exceptionnelle dans l’avancement de la lutte contre le cancer au Québec. Et la vie continue!  

 

2012-2014

Le renouveau

Un partenariat est conclu avec le CHU de Québec pour la transmission du Programme Cancer Transitions. Ce programme post-traitements sera dès lors au cœur des services de l’Organisation, et c’est avec fierté que l’OQPAC recevra la reconnaissance du programme comme pratique exemplaire par la Direction de la cancérologie du Québec. L’OQPAC a 30 ans et maintient le cap sur sa mission. Elle se distingue publiquement en adoptant une marque bien à elle : les câlins.  Une armée de bénévoles se mobilise pour la 1re édition de la Grande Câlinothérapie contre le cancer. Les câlineurs envahissent la ville. Les câlins deviennent la signature de l’OQPAC : réconfort, humanité, un pas de plus vers le mieux-être. 

 

Aujourd'hui

La maxime Et la vie continue…, adoptée dès les débuts de l’Organisation, est toujours en force et prend tout son sens en cette année 2020 qui marque les 36 ans d’existence de l’OQPAC, en pleine période de pandémie de la Covid-19 qui frappe l’humanité à l’échelle mondiale.  

L’OQPAC déploie toutes ses capacités de résilience, met tout en œuvre pour ne pas faillir à sa mission auprès des personnes atteintes de cancer et leurs proches. Elle adapte son fonctionnement à la nouvelle réalité et utilise des plateformes virtuelles pour maintenir le plus grand nombre d’activités et services possibles.  

Parce que la vie continue… depuis 1984! 

Révision :       Nicole-Marie Rhéault