Skip to content Skip to footer

Quand je dois me rendre à l’atelier d’écriture, il faut parfois que je me donne des coups de pied pour ne pas trouver un prétexte pour me désister, mais jamais je ne l’ai regretté. Ce qui me fait hésiter c’est de savoir que Nicole-Marie me fera travailler durement pour aller dans les recoins de mon âme et faire remonter à la surface ce qui s’y cache profondément.
J’ai souvent peur que l’inspiration me fasse défaut et que je n’arrive pas à trouver les mots pour écrire quelque chose de beau, mais je me dis que ça n’est pas si important parce que je m’y rends surtout pour m’amuser et pour profiter de ce que les autres ont à m’apporter.
Ce groupe est uni par la même maladie et je me sens comme dans une famille quand nous sommes réunis autour de Nicole-Marie. J’ai toujours du plaisir à écouter ce que chacun a confié à son cahier et c’est merveilleux d’entendre des textes si différents mais souvent inspirés par le vécu de chaque participant.
Souvent je ris de bon cœur et parfois je suis touchée par les histoires qui sont racontées parce qu’elles viennent raviver mes propres sentiments. Le respect est très présent et jamais je ne sens de jugement, pour moi c’est très important. J’espère que nous pourrons en profiter encore longtemps.

P.S. Désolée pour les rimes, je n’y peux rien c’est contagieux…